Peinture italienne

Portique vénitien

Francesco Guardi
Venise, 1712 - Venise, 1793

Vers 1760, gouache sur papier, 53 x 39 cm
Salon des tapisseries

Francesco Guardi se situe à l’opposé de son compère Canaletto. Autant ce dernier est attaché à la représentation objective, quasi scientifique de la ville, autant Guardi trouve dans les représentations de Venise l’occasion d’une rêverie romantique. Ainsi, ce Paysage de fantaisie s’approche plus de la mélancolie que de la vue topographique.
Francesco Guardi est bien connu pour ses vues de Venise qui rendent si bien l’atmosphère très particulière  de la ville : sa lumière toujours changeante, la rencontre du ciel et de la lagune dans une même luminosité diaphane et argentée. La petite place qu’il peint ici, ce campo animé de personnages n’est pas un endroit précis de Venise. On chercherait en vain à localiser ce portique d’où pend une lanterne, cette église à coupole et ce palais à large escalier. C’est pourtant bien Venise elle-même, non pas la ville des grandes fêtes mais la ville familière avec ses murs lézardés envahis par la végétation.

Guardi utilise la gouache sur papier, technique peu fréquente dans son œuvre. Elle donne à la touche une légèreté et une transparence très particulières.

Edouard André acheta cette œuvre très tôt, dès 1864, reconnaissant d’emblée un chef-d’œuvre.

Passer votre souris sur l'oeuvre pour la voir en détail. Retour à la liste des oeuvres

Vous aimerez aussi

  • saint_george_terrassant_le_dragon
  • vierge_a_l_enfant
  • vierge_a_l_enfant
  • vierge_a_l_enfant
  • fuite_en_egypte
  • ecce_homo
  • ambassade_Hippolyte
  • pont_du_rialto
  • henri_iii_a_la_villa_contarini
  • vierge_a_lenfant