L'antichambre et la chambre de Monsieur

  • visuel_chambre_monsieur
  • visuel_chambre_monsieur
  • visuel_chambre_monsieur
  • visuel_chambre_monsieur
  • visuel_chambre_monsieur
  • visuel_chambre_monsieur
  • visuel_chambre_monsieur

L’antichambre, située entre les deux chambres à coucher, était le lieu de rencontre intime privilégié du couple. Chaque matin, ils prenaient leur petit-déjeuner, entourés de portraits de famille. Parmi ceux-ci, figure en bonne place celui que Nélie fit d’Edouard en 1872 et qui fut l ’occasion de leur première rencontre. Le souvenir d’Edouard André y est marqué. Des objets personnels comme le portefeuille de son père et le trombinoscope de l’Assemblée du temps où il était député, rappellent sa présence.


Sa chambre à coucher et salle de bain attenante, refaites après sa mort, suggèrent de ce fait plutôt un intérieur de femme. Une commode transition, attribuée à B.V.R.B. y est présentée avec son buste en plâtre par Carpeaux. Malgré la ressemblance avec l’empereur, c’est bien d’Edouard André qu’il s’agit, ultime témoignage de l’admiration et de la fidélité de Nélie pour son époux.

 

Un mécénat de la Banque Neuflize OBC a permis la restauration de l’Antichambre d’Edouard André à l'occasion des 100 ans du Musée.