Partager

Henri III reçu à la Villa Contarini

Giambattista Tiepolo (1696 - 1770)

vers 1745, fresque marouflée sur toile, 7,29 x 4,02 m

Pourquoi est-ce un incontournable ?

Peinte pour la villa Contarini en Vénétie, cette grande fresque fut découverte par les époux André en 1893 à l’occasion d’un voyage en Italie. Elle illustre clairement la virtuosité illusionniste du peintre italien et trouve parfaitement sa place dans le grand escalier d’honneur de l’hôtel Jacquemart-André.

Escalier

Le sujet choisi, tiré de notre histoire nationale, est représentée avec beaucoup d’esprit. La fresque relate le passage d’Henri III (d’ascendance italienne par sa mère Catherine de Médicis) à Venise alors qu’il rejoignait Paris pour prendre la succession de son frère Charles IX sur le trône de France. Il y est alors reçu par le doge Contarini. La fresque est saluée par la Gazette des Beaux-Arts en 1896 : « Aucun Tiepolo ne peut nous être plus à cœur, car on le dirait fait pour nous. Le dernier grand peintre vénitien et un coin d'épisode de l'histoire de France : n'est-ce pas le plus radieux mélange de vénitien et de français ? ». Une belle connivence peut être établie entre la scène représentant le souverain français gravissant les marches de l’escalier disposé devant la villa et l’idée d’installer justement ce grand panneau mural au sommet de l’escalier.

En détail

Un plafond, également peint par Tiepolo et intitulé “La Renommée annonçant l'arrivée du roi III”, complétait cette fresque au sein de la villa Contarini. Egalement acheté par les époux André, ces derniers ont finalement décidé de séparer les deux œuvres. Le plafond a été placé dans la salle à manger de l'hôtel.

Le saviez-vous ?

Après son achat par le couple, cette fresque, ainsi que celle du plafond de la salle à manger, furent déplacées de Venise à Paris. Ce fut une opération compliquée, et il fallut huit mois, de mai 1893 à janvier 1894, juste avant la mort d’Édouard André, pour les détacher, les transporter et les remonter sur place.