< Retour vers la page de l'événement

Biographie

Qui est Alicia Koplowitz ?

Article publié le 9 Mars 2017

Alicia Koplowitz est une femme d’affaires espagnole, présidente du Grupo Omega Capital, société d’investissement qu’elle a créée en 1998. Elle a également une fondation venant en aide aux enfants et aux personnes atteintes de la sclérose en plaques. En 2006, elle a reçu les insignes de Chevalier de la Légion d’honneur en reconnaissance de sa carrière professionnelle, de son engagement social et de ses relations privilégiées avec la France. Elle est aussi connue pour cette collection d’oeuvres d’art, considérée comme l’une des plus importantes en Europe. Pour elle, l’art est une passion depuis son plus jeune âge et les acquisitions ont jalonné les grandes étapes de son parcours professionnel et personnel.

"Le collectionneur est quelqu’un qui essaie de prolonger les différentes étapes de sa vie à travers les pièces qu’il garde auprès de lui. Des collections les plus modestes jusqu’aux plus fabuleuses et éblouissantes, pour moi, elles vont toutes en ce sens.

Le fait de collectionner des oeuvres d’art est donc pour moi un chemin initiatique, un chemin qui a commencé lorsque j’avais 17 ans, un chemin qui m’a servi de bouclier face aux diverses vicissitudes de la vie, au long duquel j’ai appris à explorer des voies intimes qui m’étaient inconnues, des voies que j’ai découvertes peu à peu à travers des tableaux, des sculptures, des meubles, des objets et à travers tout ce qui attirait mon attention. C’est pour cela que la collection a beaucoup à voir avec ma biographie.

J’ai senti depuis toute petite une très grande attirance pour l’art. Au collège, j’adorais les classes de peinture et, adolescente, je fréquentais une académie sur le Paseo de Recoletos, qui se trouvait au dernier étage du café Gijón, lieu où se réunissaient artistes et écrivains à l’époque. Je voulais faire les Beaux-Arts.

Je me rappelle très bien la première fois que je suis allée visiter le musée du Prado. J’avais 7 ans. Nous y sommes allés avec la classe du Lycée français où je faisais mes études. Je me souviens parfaitement de la forte impression que j’ai ressentie lorsque, pour la première fois, j’ai vu les Ménines, une émotion qui se renouvelle aujourd’hui chaque fois que je contemple ce chef-d’oeuvre.

Je me souviens aussi de l’effet qu’ont eu sur moi, dans ce même musée, les sculptures, et c’est – je crois – à partir de là que la sculpture est devenue pour moi un élément artistique aussi important que la peinture.

Ma première acquisition, je l’ai faite ici à Paris, à l’Hôtel Drouot, où j’ai acheté une porcelaine de Sèvres, que j’ai toujours. Cette acquisition m’avait ravie.

Un de mes souhaits les plus chers était de pouvoir consacrer une partie de ma vie à l’art, ce que j’ai pu réaliser, d’une certaine façon, à travers le Grupo Omega Capital avec cette collection. Il m’a fallu un peu plus de trente ans pour la rassembler, j’y ai investi une partie de mon patrimoine, et ce, afin que cet ensemble soit conservé et qu’il puisse être partagé avec les autres. C’est là le but de cette exposition et des prêts auxquels nous avons consenti.

Nul ne choisit l’endroit où il voit le jour, mais tout un chacun a bien souvent la liberté de pouvoir, selon ses capacités, diriger sa vie par les chemins qui s’offrent à lui. Un des chemins que j’ai choisis a été celui de l’art, un sentier qui m’a procuré bien des joies, des émotions et des souvenirs qui sont présents tous les jours de ma vie.

Chacune des oeuvres dont j’ai fait l’acquisition a toujours suscité en moi un certain type d’émotion et même parfois de la passion à forte dose. Cette exposition est le résultat des émotions, des passions et des souvenirs inoubliables qui ont fait partie et qui continuent de faire partie de ma vie."

Alicia Koplowitz
Présidente du Grupo Omega Capital



Partager