Partager

Portrait d’homme

Frans Hals

vers 1660, huile sur toile, 69 x 60 cm

Pourquoi est-ce un incontournable ?

Avec cette peinture exécutée à l’âge de 80 ans, l’artiste se montre précurseur, osant des innovations que l’on croyait réservées à l’époque moderne. Deux siècles plus tard, sa technique audacieuse fascine les peintres d’avant-garde, comme Edouard Manet.

Mur en face en entrant
Bibliothèque

Ce portrait par Frans Hals est celui d’un total inconnu, dont on ignore l’identité comme la position sociale. Le titre vaut en définitive pour le brio qu’il exprime. Dans ce portrait d’homme, on peut être surpris par le fractionnement de la touche, désinvolte et quasi impressionniste : rapide, hachée, les formes s’estompent. Une véritable symphonie de coups de pinceaux ! La palette est ici en effet assez réduite : des bruns, des gris argentés, quelques éclats de blanc. L’homme se retourne vers l’artiste. Ce mouvement se retrouve souvent dans les portraits de Frans Hals.

Le saviez-vous ?

Nélie Jacquemart acheta ce portrait en 1912, peu de temps avant de mourir. En complétant les collections de son défunt mari, elle témoigne d’une certaine fidélité à ses volontés et de son souhait d’enrichir les sections qu’il a organisées.